Rosi Garrido

ROSI GARRIDO est née à Rubinéia, petite ville de l’état de Sao Paulo au Brésil. Fille de pasteur et entourée de frères musiciens ,elle effectue tout naturellement ses premiers pas de chanteuse dans une Eglise évangélique Très vite , la qualité et la douceur de sa voix attirent l’attention et Rosi, en s’ouvrant à d’autres genres musicaux est sollicitée pour accompagner des artistes reconnus au Brésil.

Elle réalise plusieurs tournées comme choriste auprès de LUCAS & LUAN, de GUILHERME & SANTIAGO , FAMILIA GORDON et enregistre même un album avec TRIO VIRGULINO.

Après un passage en Guyane Française ou Rosi se produit pendant quelques années, elle décide de venir s’installer en France en 2001. Elle s’entoure d’abord de musiciens français, crée le groupe TERRABOA avec le batteur Jimmy Chambert, le bassiste Laurent Basso et le pianiste David GUIPOUY et présente au public un répertoire de reprises qui mêlent différents rythmes de la musique brésilienne.

En 2003, elle écrit ses premières compositions qu’elle elle introduit peu à peu dans son répertoire. En 2006, elle rencontre le percussionniste Cris Monteiro et le guitariste Fausto Nascimento avec lesquels elle monte le trio SAMB’A TREIS. Ceci lui permettra de se produire sans relâche sur les scènes du Sud de la France jusqu’en 2008 date à laquelle Rosi part s’installer pendant 3 ans dans l’océan indien sur l’ile de Mayotte. Elle continue de s’y produire, y découvre d’autres influences auprès des musiciens de Madagascar et de l’ile de la Réunion qui l’accompagnent durant cette période.

De retour en France en 2011, Rosi doit d’abord faire face à un terrible épreuve personnelle qu’elle réussit finalement à surmonter. C’est dans ce moment difficile que Rosi ressent le besoin de créer, de composer ,et que germe l’idée d’écrire un al-bum. Elle relance alors son activité artistique en 2012 et reprend notamment contact avec le guitariste / compositeur brésilien FAUSTO NASCIMENTO et le percussionniste JEREMY PLANES avec lesquelles elle remonte le trio SAMB’A TREIS qui connait rapidement un succès certain.

En 2013 Rosi compose plusieurs chansons et s’investit totalement dans la création de son album. Elle décide de l’enregistrer au Brésil de façon à retrouver le son de ses racines musicales. C’est en mars 2014 que le projet aboutit, elle confie la production de son CD à Fernando Cesar de
 Souza ,producteur et musicien. Des compositeurs de grande qualité, Ugletson Castro, Ze Alexandre Gomes, Sandro Livahck, écrivent à cette occasion plusieurs chansons pour Rosi. Dans cet album, Rosi a voulu raconter son parcours, ses expériences de vie a travers des chansons aux rythmes variés et résolument modernes.

Elle a souhaité un disque qui mélange les diverses influences rencontrées dans sa vie et qui s’enracine malgré tout fortement dans ses origines brésiliennes. L’album « Me Leva » sort finalement en janvier 2015 et Rosi en fait la promotion en Nouvelle-Calédonie, son nouveau port d’attache. C’est un album très « pop, funk » qu’elle présente sur scène en compagnie de ses nouveaux musiciens : Alain Guarese, Bruno Josué, Jérôme Vaccari et Alex Harvey. Avec cette nouvelle équipe, elle participe notamment au festival « Femmes funk », et se produit sur de nombreuses scènes sur le territoire.

Au début de l’année 2015, Rosi se lance dans la création d’un clip pour l’Association Calédonienne de Soutien aux Malades du Cancer). Elle écrit la chanson « A vida e riso e rosa » qui est mise en images sous forme de clip et offerte à l’association dans le cadre de l’opération

« octobre rose ».

Entre les concerts, Rosi continue à écrire et l’idée de produire un deuxième album se fait de plus en plus évidente. Elle souhaite cette fois un album aux rythmes plus traditionnels (samba, xote,…) et se tourne vers le producteur Gustavo Diehl, très connu au Brésil pour ses créations dans l’univers du Samba. Rosi part au Brésil en Janvier 2016 pour poser sa voix sur les compositions de Gustavo et sur celle que Stéphane Fernandez, guitariste calédonien, a composé pour cet album. L’album « Esperança » est finalisé en août 2016. C’est un disque qui fait la part belle aux rythmes et aux instruments traditionnels du brésil et qui marque le retour de Rosi vers ses racines musicales.

L’album sort fin 2016, il est nommé aux « Flèches de la Musique » dans la catégorie « Musiques du monde ». Il permet à Rosi d’enchaîner les concerts sur la scène calédonienne en 2016 et 2017:

  • –  Festival « Jazz en tribu » en 2016
  • –  Festival « Femmes funk » en première partie de Tania Maria en 2016
  • –  « Femmes croisées » en 2017
  • –  Festival caliente en 2017
  • –  Une quarantaine de concerts au total en 2017 sur les scènes de Nouméa

    Rosi poursuit également son engagement auprès de diverses associations caritatives, notamment l’ASSOCIATION CALEDONIENNE DE SOUTIEN AUX MALADES DU CANCER pour laquelle elle organise fin 2017 un grand concert caritatif avec de nombreux artistes locaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discographie

Me Leva (2014)

Me Leva (2014)

Production by Fernando César
  • 1 - Clareana
    (Music and Lyrics – Ugletson Castro)
  • 2 - A chuva
    (Music and Lyrics - Ugletson Castro)
  • 3 - Vento dos Palmares
    (Music and Lyrics – Zé Alexandre)
  • 4 - Passando por aqui
    (Music and Lyrics – Ugletson Castro e Rafa)
  • 5 - Saudades do Brasil
    (Music - Marcus Lima / Lyrics – Zé Alexandre)
  • 6 - Amor de bicho
    (Music and Lyrics – Sandro Livahck)
  • 7 - Deixe-me invadir seu canto
    (Music and Lyrics – Sandro Livahck)
  • 8 - Me leva
    (Music and Lyrics – Rosi Garrido)
  • 9 - Reviver – Versão Francesa
    (Music and Lyrics – Rosi Garrido)
  • 10 - Meus monstros
    (Music and Lyrics – Samuca Suterio)
  • 11 - Reviver - Versão Brasileira
    (Music and Lyrics – Rosi Garrido)